Pauline Marois demande aux Musulmanes de condamner la voilence.

Le Conseil du statut de la femme (CSF), suite à l’intronisation in extremis de féministes dans cette organisation auparavant musulmane intégriste, a invité Pauline Marois à demander à toutes les femmes voilées du Québec de condamner la voilence.

Suite à une analyse de la gestion de crise du Gouvernement Charest en 2012, le Conseil, désormais appelé Conseil du statut de la femme réellement féministe (CSFRF) a concédé à la présidente pro-musulmane Julie Miville-Dechêne une étude d’impact, mais portant sur les retombées économiques de la Charte des valeurs.

Un grand nombre de femmes musulmanes, originaires du Maghreb et d’ailleurs dans la francophonie, ayant été sélectionnées pour leur haut niveau de scolarité et la qualité de leur français, le CSFRF a évalué que ces femmes allaient, à terme, occuper des emplois lucratifs auxquels les citoyennes québécoises laïques ont droit.

Du côté de la sécurité publique, le CSFRF, en collaboration avec le Sûreté du Québec, a évalué que l’interdiction de ce symbole religieux et culturel de l’oppression des femmes allait mener au port du voile chez davantage de musulmanes qui étaient (« on le sait bien », précisent les nouvelles membres du CSFRF et la SQ) en voie de radicalisation, comme cela a été démontré en France suite aux lois interdisant le voile. Une foire de l’emploi sera organisée pour explorer les perspectives d’avenir dans les domaines de la sociologie, du travail social, de la criminologie et de la sécurité publique. Les postes laissés vacants depuis la fin du soulèvement étudiant seront occupés par des personnes ayant acquis une solide expérience du chaos social.

C’est donc avec une confiance renouvelée dans la prospérité d’un Québec indépendant (de la religion) que Mme Marois demande aujourd’hui aux Musulmanes de condamner la voilence d’ici lundi, minuit.

Anatomy of a Backlash: Concerning the Work of Marija Gimbutas

Concerning the Work of Marija Gimbutas

Another mistake by evolutionary psychology, a protoscience which (almost) always sides with patriarchy

Sélection_001

About Why Women Have Big Breasts – The full, plump bosom seen in the human ape is an anomaly. What’s it’s evolutionary purpose?.

Over the centuries females attempting to increase their mate choice have dressed to exploit this shape (corsets, bustles and wonder bras). If ancestral males had not shown a preference for the mutation producing symmetrical, plump bosoms, modern women’s chests would resemble the flat thoraxes of the other apes.

This is an excellent example of bad science (here, evolutionary psychology), of the androcentric kind (as often with this proto-science). The human female breasts are a sexual attraction and this fact only, supposedly, can explain it is so large (in general), even when it is not useful, etc.

In fact, it is the retention of fat in the buttocks, breasts and brain, as David Horrobin witted, that distinguishes humans from others.

See this book and this article for more.

Encore une autre erreur de la psychologie évolutionniste, (presque) toujours au service du patriarcat

À propos de Why Women Have Big Breasts – The full, plump bosom seen in the human ape is an anomaly. What’s it’s evolutionary purpose?.

Over the centuries females attempting to increase their mate choice have dressed to exploit this shape (corsets, bustles and wonder bras). If ancestral males had not shown a preference for the mutation producing symmetrical, plump bosoms, modern women’s chests would resemble the flat thoraxes of the other apes.

Voilà un excellent exemple de mauvaise science (ici, de la psychologie évolutionniste), et androcentrée en plus (comme souvent avec cette proto-science). Les seins féminins seraient, chez l’homme, un attrait sexuel et seul ce fait peut expliquer qu’il soit si volumineux (en général) et le soit hors des périodes où c’est utile, etc.
En fait, c’est la rétention du gras dans les fesses, les seins et le cerveau qui distingue l’humain des autres : Breasts, Buttocks and Brains, comme disait David Horrobin.

Voir, pour de la véritable recherche, un livre de vulgarisation sur cette hypothèse et un article en accès libre.

Why we can’t trust clinical guidelines – BMJ 2013

La bonne « quantité » d’exercice « par jour » (série Erreurs médicales)

chaise

There’s nothing wrong with sitting. Sitting is part of our regimen. Now, I have things against chairs or the invention of the chair. There are other ways of sitting. Squatting is better than sitting.
We were designed to squat. We were designed to kneel. Sitting is okay. But it’s uninterrupted sitting that is bad for us. We are not designed to sit continuously. We are not designed to be quasi-microgravity.

Ce qui m’est apparu extrêmement clairement, c’est que la gravité joue un rôle majeur en physiologie et dans le processus du vieillissement.

Je suis arrivée à cette conclusion dans une perspective axée sur la gravité. Aujourd’hui, je vois des gens qui écrivent des articles et des physiologistes de l’exercice. Je dois vraiment vous dire qu’ils me font sourire, parce qu’il sont excellents dans ce qu’ils font, mais ils restent accrochés à la routine d’une seule période d’exercice intense par jour.

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2013/06/23/vernikos-sitting-kills.aspx

What became abundantly clear to me very quickly was that gravity plays a big role in our physiological function and in the aging process.

Now, I came at it completely from the gravity perspective. I see now folks writing articles and exercise physiologists. I really have to smile because they’re excellent in their work, but they h(a)ng up on the once-a-day intensive exercise routine.

Votre thyroïde est normale (série Erreurs médicales)

Capture du 2013-06-24 03:02:15

Article Wikipédia sous développée sur : Reverse triiodothyronine