Encore un autre commentaire sur l’ethnicité

L’accueil d’un nouvel arrivant, de nouveaux arrivants, est un long processus de co-construction identitaire, on partage et échange nos histoires, voit les différences et les analogies; et ce n’est pas simplement quelque chose de cérébral (ou de légal – juridique, comme dans avoir les papiers). Il faut respecter les gens qui sont issus de l’immigration quand ils vous disent « vous, les québécois ». Ils parlent d’une réalité, que vous le vouliez ou non, que vous avez en partage. Si vous refusez de reconnaître cela, au nom d’un idéal d’ouverture à la diversité, vous faites en fait preuve de fermeture. Et pire encore, vous ignorez que vous avez des privilèges. Moi qui suis né au Québec de parents français, je peux vous dire que mon accent crée une barrière invisible quand je suis dans des milieux majoritairement québécois. J’ai haï cet état de fait, étant jeune. Mais maintenant je me rends compte que c’est correc, que le problème n’est pas là. Ce que je détestais le plus, et que je déteste encore, c’est de me faire dire que je suis « comme tout les autres Québécois » quand l’expérience montre clairement le contraire. Mes enfants, par contre, n’auront pas ce sentiment; tant mieux pour eux; et en plus ils auront un peu de la culture d’origine de leur père.
EN BREF : écoutez-donc les immigrants qui vous disent « vous, les Québécois ». Vous y gagnerez beaucoup — y compris de l’estime de vous-mêmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s