Encore une autre erreur de la psychologie évolutionniste, (presque) toujours au service du patriarcat

À propos de Why Women Have Big Breasts – The full, plump bosom seen in the human ape is an anomaly. What’s it’s evolutionary purpose?.

Over the centuries females attempting to increase their mate choice have dressed to exploit this shape (corsets, bustles and wonder bras). If ancestral males had not shown a preference for the mutation producing symmetrical, plump bosoms, modern women’s chests would resemble the flat thoraxes of the other apes.

Voilà un excellent exemple de mauvaise science (ici, de la psychologie évolutionniste), et androcentrée en plus (comme souvent avec cette proto-science). Les seins féminins seraient, chez l’homme, un attrait sexuel et seul ce fait peut expliquer qu’il soit si volumineux (en général) et le soit hors des périodes où c’est utile, etc.
En fait, c’est la rétention du gras dans les fesses, les seins et le cerveau qui distingue l’humain des autres : Breasts, Buttocks and Brains, comme disait David Horrobin.

Voir, pour de la véritable recherche, un livre de vulgarisation sur cette hypothèse et un article en accès libre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s